Entré en service dans l’artillerie française à partir de 1989, le canon de 155 mm de 39 calibres était destiné aux divisions d’infanterie et aux divisions légères blindées. Il remplaçait l’obusier lourd de 155 mm ABS Mle 50.

Conçu et fabriqué par GIAT Industries (aujourd’hui Nexter), il offrait la particularité d’une mise en batterie et d’un chargement entièrement assisté par un générateur hydraulique alimenté par un groupe de puissance. Il supprimait ainsi les “manœuvres de forces” si lourdes aux artilleurs. Sa mise en batterie ne demandait que 2 minutes contre 30 minutes au minimum pour son prédécesseur. Grâce à son aide au chargement, sa cadence de tir était de 6 coups par minute, soit deux fois plus que le 155 mm ABS Mle 50. Avec son train rouleur motorisé par le groupe de puissance, il pouvait se déplacer de manière autonome à la vitesse de 8 km/h et était tracté par un tracteur 6×6 TRM 10000. Comme l’AMX-30 AuF1 réservé aux divisions blindées, il tirait des munitions à douilles combustibles qui amélioraient sensiblement la cadence de tir. Toujours en service aujourd’hui, il est progressivement remplacé par le système de 155 mm automouvant Caesar.


CANON 155 TRF1 par armeedeterre