Mise en service à partir de 1982, cette version de l’AMX-30, lui-même conçu à la fin des années 50, fut  marquée par l’apparition des “boites noires”, c’est-à-dire de l’arrivée en force de l’ électronique à bord des chars français. Construite neuve ou par modernisation de l’AMX-30B, la version B2 représentait une sorte d’intermédiaire entre les chars conçus dans l’esprit de la Seconde Guerre mondiale et ceux de nouvelle génération comme le M1 Abrams ou le Leopard 2. Elle répondait à la notion de “bataille de l’avant” qui nécessitait une capacité à faire mouche au premier coup, avec un taux de probabilité d’atteinte de 90% de jour comme de nuit, mais aussi une mobilité accrue.

Ainsi, le télémètre-lunette à coïncidence céda la place à un télémètre laser et à la conduite automatique COTAC à séquence de tir très rapide déjà installée sur l’AMX-10RC tandis que la caméra thermique Castor réalisée par Thomson-TRT Défense et installée à droite du canon permettait la détection des cibles à plus de 5000 mètres et leur identification entre 1000 et 3000 mètres.

Sur la gauche de la tourelle prenait place un projecteur-illuminateur en lumière blanche et un nouveau système de vision passif remplaçait l’actif infrarouge des versions précédentes. Lors de la guerre du Golfe, les AMX-30B2 du 4e Dragons furent équipés de GPS et de lance-leurres/fumigènes Ruggeri “Spider”. Sur le plan de la mobilité, l’AMX-30B2 reçut un moteur polycarburant HS 110.2 turbo-compressé de 12 cylindres donnant 680 ch à 2400 tr/mn et une boîte de mécanisme semi-automatique ENC 200 Minerva à convertisseur de couple avec commandes électro-hydrauliques et direction hydrostatique. Les barres de torsion furent renforcées tandis que des amortisseurs hydrauliques furent ajoutés aux balanciers extrêmes.

Sur le plan de la puissance de feu, celle de l’AMX-30B2 fut nettement accrue avec la possibilité de tirer l’obus-flèche APDSFS de 105 OFL V° 1525 m/s ce qui, avec la conduite de tir COTAC, lui permettait une probabilité d’atteinte au premier coup de 90% à 2000 mètres.

 

Caractéristiques :

  • Poids : 37 tonnes
  • Longueur hors tout : 9,48 m (canon à 12 heures)
  • Largeur hors tout : 3,10 m
  • Hauteur hors tout : 2,87 m
  • Vitesse maximum : 65 km/h
  • Autonomie : 550 km
  • Armement secondaire : 1 canon mitrailleur de 20 mm M 693, 1 mitrailleuse de 7,62 mm sous capot sur le tourelleau TOP 7
  • Equipage : 4 hommes dont 3 en tourelle
  • Protection NBC