S3PL’Irak a déjà utilisé les armes chimiques lors de la guerre contre son voisin iranien et contre les populations Kurdes. La menace chimique est donc prise très au sérieux et l’entraînement pour s’en protéger est mené en conséquence tout au long de la phase préparatoire de l’opération Daguet.

Les agents chimiques agissent en pénétrant dans l’organisme par les voies respiratoire mais aussi par voie cutanée. C’est pourquoi il est indispensable d’assurer une protection intégrale à ceux qui peuvent y être exposés.

Celle-ci est assurée par l’Appareil Normal de Protection modèle 51 et par le Survêtement de Protection à Port Permanent (la tenue S3P). Des gants en cuirs ainsi que des sous gants et des chaussettes en mousse carbonée complètent la tenue. Celle-ci est majoritairement de couleur vert armée mais une tenue couleur sable sera également distribuée vers la fin du conflit et essentiellement aux officiers et sous-officiers.

Christophe GUILLEMET

——————-

>> FICHE réalisée par le colonel (H) Bernard SERMENT, officier matériel de la 6e Division Légère Blindée

Le survêtement de protection NBC à port permanent modèle F1 est destiné à équiper le combattant pour lui permettre :

– d’être rapidement protégé contre les effets toxiques des agressifs chimiques,

– de poursuivre normalement sa mission dans les zones contaminées.

Description :

– une vareuse,

– un pantalon, tous deux réalisés à partir d’un textile composite à trois couches dont le principe actif est de la mousse de polyuréthane carbonée.

– une paire de chaussettes en mousse carbonée.

– une paire de gants en cuir de chèvre avec ses sous-gants en mousse carbonée.

Le pantalon, sans braguette, s’ajoute à la taille avec un système velcro. Il est maintenu à hauteur à l’aide de bretelles réglables. Des rubans assurent un serrage efficace au bas des jambes.

La vareuse ferme droit sur le devant. Son étanchéité est assurée par une fermeture à glissière, doublée extérieurement d’un rabat avec un ruban velcro et par un lacet à sa partie inférieure.

La tenue comporte une cagoule attenante qui s’ajuste sur l’ANP VP F1.

L’étanchéité au bas des manches est réalisée par des rubans velcro. L’étanchéité au niveau de la taille entre vareuse et pantalon est complétée par le port du ceinturon.

Le survêtement est porté par le combattant :

– soit en position d’attente, vareuse ouverte à l’encolure et cagoule rabattue à l’arrière (niveau 4 bis).

– soit en position de protection avec l’ANP, vareuse et cagoule fermées (niveau 4).

Caractéristiques :

– délais de mise en place : quelques minutes.

– passage de la position d’attente à la position de protection : 1 minute environ, y compris la mise en place de l’ANP.

– dotation : 2 survêtements par combattant.

– masse : 1,9kg environ.

Performances :

Le survêtement assure une protection contre les agents chimiques toxiques pendant 24 heures après une attaque.