La Division Daguet est initialement formée en septembre 1990 par des éléments de la 6e Division légère blindée (1) de Nîmes renforcés par des formations de combat et de logistique d’origines diverses.

Elle reçoit des renforts, tout particulièrement en décembre, venant essentiellement de :

– la 9e Division d’Infanterie de marine de Nantes,

– la 4e Division aéromobile de Nancy,

– la 10e Division blindée de Châlons-en-Champagne,

– la 11e Division parachutiste de Toulouse.

 

En janvier, elle compte 10.000 hommes (12 drapeaux et 20 fanions d’unités élémentaires décorés) auxquels se joignent 4.300 soldats de la 2e brigade parachutiste et de la 18e brigade d’artillerie de la 82e Division aéroportée U.S(2) qui opèrent sous contrôle opérationnel français.

 

Parallèlement un Groupement de soutien logistique est mis sur pied à son profit (2.000 hommes).

 

(1) dont, du Gard : Etat major de la division, 2e Régiment Etranger d’Infanterie et 6e Régiment de Commandement et de Soutien (dissous en 99) de Nîmes, 6° Régiment Etranger du Génie (1er REG aujourd’hui) de Laudun.

(2) La 82e Division aéroportée U.S. compte environ 12.000 hommes. Ce sont des hommes de cette unité qui ont sauté sur le village de Sainte-Mère l’Eglise, le 6 juin 1944.